FLAT STYLE | CODETABS
RESULTATS

RESULTATS

Transformation industrielle de la noix de coco en coprah L’objectif était de réduire la main-d’œuvre nécessaire à la production du coprah. La capacité de production optimale de la technologie mise au point est de   1.000 kg/h de coprah ; l’unité pilote qui a fonctionné pendant plus de 5 ans à cadence industrielle, à Assinie, a permis de vérifier la fiabilité technique du procédé et de déterminer les conditions économiques de production ; cette technologique a été mise en sommeil après la chute des cours internationaux de coprah
Gazéification de la bourre de coco en vue de la production de gaz destiné au séchage du coprah : deux (2) gazogènes industriels d’une capacité de production de 1.400 Nm3 /h chacun ont été construits et ont fonctionné à Assinie pendant neuf (9) ans et ont permis de traiter 194.500.000 noix de coco. Ce type de gazogène a été expérimenté avec succès dans la gazéification du bois d’hévéas
Technologie industrielle de transformation du manioc en farine panifiable une ligne pilote industrielle d’une capacité de traitement de 1.800 kg/h de racines fonctionne à Toumodi suivant le procédé et les équipements mis au point par I2T. La farine de manioc produite est actuellement vendue à des sociétés agro-industrielles et utilisée comme liant dans l’industrie alimentaire
Technologie industrielle de transformation du manioc en Attiéké déshydraté pour ce procédé une ligne pilote d’une capacité de production de 160 kg/h d’Attiéké déshydraté a été conçu et mise au point ; elle fonctionne à Toumodi
Technologie de production de biogaz à partir des épluchures de manioc qui permet d’assurer le séchage de l’Attiéké ou de la farine
Transformation, à l’échelle semi-industrielle, du manioc en amidon une unité pilote d’une capacité de traitement de 500 kg/h de racines a été installée et fonctionne à Toumodi, deux exemplaires ont été vendus à des promoteurs privés
Transformation, à l’échelle semi-artisanale, du manioc en Attiéké frais une unité pilote d’une capacité de production de 500 kg d’Attiéké frais par jour a été construite ; les unités déjà vendues aux promoteurs privés de projets ont une capacité de production de 500 à 2.000 kg d’Attiéké frais par jour
Extraction d’huile de palme à l’échelle semi-industrielle une unité pilote d’une capacité de traitement de 500 kg de régimes par heure a été construite
Technologie de fabrication de fruits semi-confits ou confits une unité pilote a été construite. Elle est en cours d’essais en partenariat avec un opérateur privé pour vérifier la faisabilité technique et la rentabilité du projet
Technologie de transformation de la noix de coco en huile vierge pour la cosmétologie et en poudre de lait pour les boissons et les crèmes glacées ; un pilote de station a permis de mettre au point le procédé et les techniques à mettre en œuvre à l’échelle industrielle
Décorticage du café des matériels unitaires de décorticage du café pour des capacités de 200 à 1.000 kg/h de café cerises ont été mis au point
Distillation améliorée d’alcool à usage alimentaire une unité pilote d’une capacité de production de 10 litres d’alcool à 45° GL, en 3 heures à partir du vin de palme, a été construite et est en cours de démonstration
Technologie de transformation des féculents humides (igname, plantain, manioc) en flocon et en farine pour la confection des pains de foutou ;  un pilote de station a permis de mettre au point le procédé et les techniques à mettre en œuvre à l’échelle industrielle et semi – artisanale
Technologie de transformation des féculents humides (igname, plantain, manioc) en cossettes et en farine pour la confection des pains de foutou ;  un pilote de station a permis de mettre au point le procédé et les techniques à mettre en œuvre à l’échelle semi – artisanale
COTE D'IVOIRE

COTE D'IVOIRE

Farine panifiable de manioc : Toumodi (Côte d’Ivoire) – Capacité de traitement : 1.800 kg/h de racines.
Attiéké déshydraté : Toumodi – Capacité de traitement : 1.000 kg/h de racines.
Attiéké frais : Bouaké (Côte d’Ivoire) – Capacité : 1.250 kg et 2.500 kg/j de racines ;  Client : UCVB (Union des Coopératives de Vivriers de    Bouaké)
  Yamoussoukro (Côte d’Ivoire) – Capacité : 1.250 kg/j de racines ;  Client : CCVY   (Coopérative de Commercialisation des Vivriers de Yamoussoukro
  Dimbokro (Côte d’Ivoire) – Capacité : 5.000 kg/j de racines ; Client : GVC de Trianikro
  Songon Kassemblé (Côte d’Ivoire) – Capacité : 1.250 kg/j de racines Client : Association des productrices d’Attiéké/SYNVACI   (Syndicat des Vendeurs d’Attiéké de Côte d’Ivoire).
  Agou– capacité 1250 kg à 2500 kg/j de racines (2010) Client : UFECA (Coopérative des Femmes d’Agou)
  Agboville – capacité 1250 kg à 2500 kg/j de racines (2010) Client : Coopérative de Grand-Morié
  Alépé– capacité 1250 kg à 2500 kg/j de racines (2012) ;  Client : Conseil Général Alépé
Amidon : Unité de production d’amidon de manioc à Bouaké capacité 5000 kg de racines de manioc/jour.  Client : STARCH.
  Unité de production d’amidon de manioc à Toumodi (2010) Capacité 750 kg de racines de manioc/heureClient : Monsieur KOLOHO Bamba.
Equipements unitaires : 205 matériels unitaires dont 145 broyeurs à manioc et 21 décortiqueurs à café.
CAMEROUN

CAMEROUN

Attiéké frais : CCIMA (Cameroun) – capacité 1250 à 2500 kg/j de racines (2010) ; Client : CCIMA (Chambre de Commerce d’Industrie de Mines et de l’Artisanat)
   
   
   
   
SENEGAL

SENEGAL

Attiéké frais : Thiès (Sénégal) – Capacité : 1.250 kg/j de racines ; Client : SOPROKA (Société des Produits KAFTAN).
   
   
   
   
 
I2T EQUIPEMENTS DE TRANSFORMATION FORMATION A LA TRANSFORMATION
       
Mission Manioc et Produits dérivés Noix de cajou en Produits dérivés Présentation
Vision Noix de cajou et Produits dérivés Manioc en Produits dérivés Mission
Nous écrire Noix de Coco et Produits dérivés Noix de coco en Produits dérives Objectifs
Reférences Cacao Cacao en Produits dérivés  
Copyright © Novembre 2012-2015| I2T - Tout droit reservé - Powered by EBERNATE